Vous connaissez forcément ce proverbe “ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement”. Depuis quelques années que je fais grandir ma petite entreprise, depuis quelques années, que je rencontre d’autres indépendants et dirigeants de TPE, je découvre la valeur de la prise de recul, de la formalisation et de la remise en question.

Avec cet article, mon objectif est de vous montrer combien se connaître est important pour obtenir des résultats sur internet. Préparez-vous pour un voyage intérieur : au cœur de votre business et de vous-même, je ne prends pas le volant … je m’assois à côté de vous 🙂

Choisir c’est renoncer, oui mais choisir c’est réussir !

Parlons d’abord de votre entreprise et plus particulièrement du pourquoi de votre entreprise. Nous aimerions tous vendre nos produits ou services au plus grand nombre. D’ailleurs, si vous demandez à vos amis entrepreneurs à qui ils vendent leurs propres services ou leurs produits justement, vous découvrirez probablement que beaucoup visent les femmes et les hommes de 7 à 77 ans.

Naturel, donc, mais pas raisonnable.

L’idéal pour avoir une communication en ligne qui fonctionne c’est de savoir ce qui vous touche, ce qui vous donne le sourire, le pourquoi qui vous chatouille le ventre et finalement, les clients avec qui vous aurez plaisir à traiter.

Cela vous fait sans doute sourire mais cette étape est fondamentale, elle paraît simple mais si on veut vraiment formaliser à qui on s’adresse concrètement, il est souvent nécessaire de prendre du temps et – vraiment – de renoncer, de choisir !

C’est l’objet du test gratuit de Neocamino justement et je ne peux que vous engager à réaliser les premières actions de la feuille de route que suivent les utilisateurs de notre solution : elles vous aideront à formaliser cela.

Si vous savez à qui vous vous adressez, si vous avez dessiné les profils types de vos acheteurs préférés, vous savez quel contenu écrire (pour votre référencement ou pour votre newsletter), sur quels réseaux sociaux animer votre communauté et aller diffuser vos contenus ou encore quel ton utiliser dans vos messages et vos publications.

En ligne comme dans la vraie vie, faites ce qui est bon pour vous

Internet change les règles du jeu bien sûr mais pas en ce qui concerne votre attitude. Si vous savez déjà comment vous vendez vos services ou vos produits, votre objectif est de reproduire ce schéma en ligne.

Beaucoup de personnes me disent qu’elles ne vendent pas en ligne et elles ont bien raison : elles sont consultante en leadership interculturel, expert maritime ou encore photographe de mariage. Pour elles, l’enjeu est de récupérer des contacts qualifiés et d’organiser un rendez-vous probablement.

Votre objectif sur Internet est de choisir et d’adapter ce qui existe à VOTRE entreprise. Partez toujours toujours toujours (3 fois toujours) de ce que vous êtes, de ce que vous vendez et des personnes à qui vous le vendez pour décider en maîtrisant chaque étape de votre raisonnement.

Prenons un exemple : vous êtes artiste sculpteur à Lyon.

Les personnes qui achètent vos créations vous connaissent depuis quelques temps, ont participé à un ou deux vernissages et apprécient vous retrouver lors d’événements qui ont lieu autour de chez eux.

Ici, vous ne vendrez rien en ligne sur votre site mais vous ferez en sorte d’inviter les visiteurs du site ou les personnes qui vous suivent sur les réseaux sociaux à vos prochains événements, grâce à une newsletter qui partira tous les mois avec vos coups de cœur, les vernissages et expositions que vous conseillez … et vos propres événements donc 🙂

Première étape dans ce cas :

  • un site internet qui présente votre travail et une page Facebook
  • le moyen de récupérer des contacts email sur votre site et en soirée
  • un article de blog par mois avec vos coups de cœur
  • 3 publications par semaine sur Facebook et des interactions avec les pages des établissements que fréquentent ceux qui apprécient votre travail
  • une newsletter mensuelle avec un lien vers cet article, la date de votre prochain apéro auquel s’inscrire et la possibilité de réserver une visite à votre atelier

Et … voilà. 1 journée pour le mettre en place, 1 heure par semaine max d’animation.

Avec qui partiriez-vous au combat ?

Vous êtes-vous déjà demandé sur quel fil tirer pour démêler la pelote de la communication en ligne ?  Avez-vous parfois l’impression d’avoir devant vous une montagne à gravir et de ne trouver aucun chemin qui permette de se lancer ?

Comme pour tout ce qui concerne votre positionnement, répertoriez sereinement ce que vous avez à votre disposition :

  • vos compétences, envies et plaisir : créer un logo, mettre en ligne un site internet optimisé, rédiger un contenu efficace, animer une communauté sur tel ou tel réseau social, paramétrer une newsletter, orchestrer une campagne publicitaire sur Adwords …
  • vos collaborateurs et vos partenaires : êtes-vous indépendant(e) ou êtes-vous associé(e) ? Avez-vous déjà recruté ou prévoyez-vous le faire ? Qui vous entoure ou vous accompagne ?
  • votre budget : “quand on investit, c’est pour faire des petits” m’a toujours dit mon grand-père ! Si vous avez de la trésorerie, quelle part décidez-vous de consacrer au poste trouver des clients (indice, on espère qu’elle est plus élevée que pour le poste comptabilité :))
  • votre temps : pour trouver vos premiers clients ou pour augmenter votre chiffre d’affaires de 25%, combien d’heures êtes-vous prêt(e) à consacrer chaque semaine ?

Pour le blog de Neocamino, par exemple, nous (les fondateurs) avons écrit les 50 premiers articles puis nous avons recruté des personnes capables de prendre en charge cette mission et nous travaillons désormais régulièrement avec des rédacteurs invités ou indépendants.

L’idéal est de pouvoir expliquer à votre Maman la mécanique de votre entreprise (l’équipe de La Cordée a profité d’un article de blog pour vous donner un exemple de ce que ça peut donner :)).

En étant très clair sur les ressources sur lesquelles vous pouvez comptez, vous pourrez mieux organiser vos actions, piloter plus efficacement le travail des personnes avec qui vous travaillez ou déléguer la bonne mission à la bonne personne et vous attendre à des résultats à la hauteur de ce que vous investissez.

L’erreur est humaine, persévérer est diabolique

On a vu que se connaître est important pour décider de votre stratégie et de vos actions aussi. Une fois enclenchée, cette démarche vous en apprendra encore plus sur vous-même et votre business.

Pour moi, c’est toujours étonnant de voir des entreprises qui préfèrent investir sur des solutions de communication qu’elles ont l’habitude d’utiliser mais pour lesquelles elles ne savent pas dire si cela fonctionne ou non. Internet a cela d’intéressant que les résultats de ses investissements peuvent être connus rigoureusement – impossible de (se) mentir !

Aujourd’hui, vous devez être capable d’expliquer à votre entourage, à vos investisseurs si vous en avez, ou à vos proches plus simplement, quelle est votre mécanique de communication (et si vous voulez un exemple de comment le formaliser, inspirez-vous de Tilkee qui le fait sur la partie commerciale).

Choisissez les indicateurs qui comptent, qui sont vitaux et faites-en des indices au fil de l’eau pour décider quelles actions sont prioritaires.

En mesurant ce que vous avez décidé de faire (ce peut être une heure de yoga tous les lundis matin pour trouver l’inspiration, entendons-nous) vous saurez ce que vous pouvez conserver, améliorer ou arrêter. C’est à mon sens une des grandes satisfactions d’un entrepreneur que d’être lucide sur ces initiatives et d’ajuster ce qui doit l’être pour passer à la prochaine étape, en prévoyant déjà le coup d’après.

De ma communication à mon attitude, un petit pas !

Toutes les expériences qui permettent de mieux se connaitre – du voyage en environnement hostile à la semaine de méditation en Bourgogne … et en silence – sont autant de bonnes occasions de progresser.

D’autres que moi vous diraient que toutes les facettes de la vie d’un individu brillent plus si on prend soin de les regarder avec un 3ème œil, de les désarticuler et de les construire chaque jour, étape par étape.

Et vous ? À la lecture de cet article, quelles sont les zones d’ombre qui vous empêchent d’obtenir les résultats que vous aimeriez ? Qu’est-ce qui vous rend aussi plus serein de votre côté ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation